lundi, juillet 24, 2017

Deutchlande ubère alleusses

Automobile : les Allemands s'entendent pour niquer le reste du monde, en particulier leurs « partenaires » européens (« partenaires » comme la nana qui se fait violer l'est de ses violeurs ou comme le mec qui se fait tabasser l'est de ses bourreaux).

La commission Européenne examine un possible cartel automobile allemand

Cette affaire n'est qu'un symptôme. Elle montre que Macron et, je crois, les Français (ou une bonne partie d'entre eux)  s'égarent complètement.

Il n'y a qu'en France où « l'Europe » est une mystique à laquelle il faudrait faire des sacrifices. Pour les autres, c'est juste un « machin », dont il faut tirer le maximum d'avantages.

Tout simplement parce qu'il n'y a qu'en France que les élites méprisent à ce point et depuis si longtemps leur pays. Dans les autres pays, il y a certes une hyper-classe mondiale, mais elle voit plutôt le mondialisme comme un moyen d'extension de leur pays (notamment aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne) et non comme, en France, un moyen de suicide d'un pays qui ne mérite plus de vivre (la doctrine hollando-macronienne qui considère la France comme une idée flottant dans les airs, qui n'a besoin d'aucune incarnation nationale, est une variante de cette pulsion suicidaire).

C'est pourquoi l'européisme sera fini quand même la France n'y croira plus.




Aucun commentaire: